Communiqué de presse


fr | en | de | es

Turquie

La persécution des journalistes doit cesser


 

Le parlement européen aborde cet après-midi la situation critique des journalistes en Turquie.

Pour le Président du groupe Verts-ALE, Philippe LAMBERTS:

"La dégradation de la situation des journalistes turcs s'est accélérée de manière dramatique depuis le coup d'état. Disparitions, emprisonnement de journalistes et fermetures de centaines de médias sont à déplorer. Les cas des journalistes et auteurs Ahmet et Mehmet Altan, internationalement reconnus, sont emblématiques. De même que ceux des écrivains Asli Erdogan, Sahin et Necmiye Alpay.

Le gouvernement turc cherche à criminaliser le journalisme et refuse la diversité des  opinions, l'un des fondements de la démocratie. Nous demandons au gouvernement turc de mettre immédiatement fin aux poursuites arbitraires des journalistes dans le pays."

Pour Eva JOLY, membre Verts-Ale e la Commission Justice et affaires intérieures:

" La Turquie détient aujourd’hui le triste record européen du nombre de personnes emprisonnées et les journalistes sont loin d’être épargnés par cette politique de répression. Les atteintes répétées à la liberté d'expression et à la liberté de la presse sont inacceptables et doivent cesser. L'Union européenne ne peut abandonner ces  journalistes victimes de persécution et d'intimidation. Nous devons agir pour la libération immédiate de celles et ceux qui ont été incarcérés pour avoir simplement fait leur travail d’information."

 

La «Plate-forme pour le journalisme indépendant" (P24) a publié une liste de journalistes persécutés et emprisonnés: http://platform24.org/en/about-us

Turquía

La persecución de periodistas debe terminar


 

El Parlamento Europeo debatirá hoy la situación de los periodistas en Turquía. En declaraciones previas al debate, el diputado de los Verdes/ALE, y miembro de la Comisión Parlamentaria de Cooperación UE-Turquía, Ernest Maragall ha dicho:

"La situación de los periodistas en Turquía ha sufrido un duro revés tras el fallido golpe de estado. Miles de periodistas han sido despedidas, un centenar de empresas y medios de comunicación han sido cerrados, y más de un centenar de periodistas han sido encarcelados. Periodistas de renombre internacional y escritores, como los hermanos Ahmet y Mehmet Altan, acusados ​​de ser los autores intelectuales del golpe de estado, son un ejemplo de esta persecución. Casos como el de la escritora Aslı Erdoğan y las autoras Şahin y Necmiye Alpay son igualmente preocupantes.

El periodismo no es un delito y la libertad de opinión y expresión son una condición sine qua non de la democracia. Exigimos que el gobierno turco ponga fin a la persecución arbitraria de periodistas en Turquía.”

 

La "Plataforma de Periodismo Independiente" (P24) ha publicado la lista completa de periodistas perseguidos y encarcelados en Turquía: http://platform24.org/en