Brexit

Communiqué de presse


fr | en | de

Une démocratie européenne dotée d'un budget

Avenir de l’UE


Le Parlement européen a voté ce jeudi les rapports  VERHOFSTADT (AFCO) - BRESSO, BROK (AFCO) et  BÖGE, BERÈS (BUDG/ECON) posant les jalons d’une réforme de l’Union européenne.

Réaction de Philippe LAMBERTS, Président du groupe Verts-ALE :

“ Le projet européen de paix durable et de prospérité partagée est devenu évanescent pour beaucoup de nos concitoyens. Pour que ce projet politique ayant accompli une performance civilisationnelle incontestable puisse continuer à réaliser ses promesses, une réforme en profondeur du fonctionnement de la zone euro s’impose. Certes, nous avons une monnaie commune et une  banque centrale. Mais sans gouvernement ni budget proprement communautaires et capables de répondre aux chocs économiques, nous n’irons plus très loin. La Commission doit, sans attendre, remédier à cette carence en proposant un projet législatif dotant la zone euro d’un budget propre. »

Réaction de Pascal DURAND, Vice-président du groupe Verts-ALE, membre de la Commission des affaires constitutionnelles :

« L’Union européenne est à bout de souffle. Sa crédibilité ne cesse de s'effriter à mesure que son impuissance face aux défis internes et externes s'accroit.  Le Parlement énonce aujourd'hui des pistes pour faire de l'Union européenne une véritable démocratie parlementaire à même d'organiser réellement l'intérêt général au-delà des marchandages nationaux, de mettre en place des protections sociales, d'investir dans des projets d'avenir, d'organiser la redistribution des richesses et la transition écologique. Si beaucoup d'avancées sont possibles dans les traités actuels, nous ne pourrons, à terme, construire une Europe solidaire et écologique sans les réviser en profondeur, dans le cadre d'un processus constituant démocratique validé par l'ensemble des citoyens. »