Social rights and protection ©andrea laurita
©andrea laurita

Communiqué de presse


fr | en

Une union monétaire sans union sociale et fiscale n'est pas viable

Débat avec le Premier ministre de la Grèce sur l´avenir de l´Europe


Déclaration de Philippe LAMBERTS, Président du groupe des Verts-ALE :

"La promesse européenne d’égalité et de prospérité partagée s’est étiolée au fil du temps sans que les majorités au pouvoir ne remettent en question leurs politiques. La Grèce a été précipitée dans un état de désolation inacceptable au regard des valeurs de l’UE. D’autant plus inacceptable qu’elle n’était pas inéluctable.

Les leçons de la crise financière et des vices de construction de l’union monétaire n’ont pourtant pas été tirées. Une union monétaire sans union sociale et fiscale n'est tout simplement pas viable.

Certains en tirent la conclusion qu'il faut abandonner le projet, nous affirmons au contraire qu'il faut le compléter. Mais là encore manque une volonté politique majoritaire d'aller de l'avant : révision des règles budgétaires, achèvement de l'union bancaire, mise en place d'un budget de la zone euro alimenté par des taxes communes... Autant de projets restés en rade, faute de courage des dirigeants actuels de l'UE. Ce manque de courage, ce déni de réalité coûteront cher lorsque les tensions se manifesteront à nouveau dans la zone euro.

Les conséquences de ces choix politiques sont entièrement prévisibles : Plus d’inégalités, plus d’instabilité et plus de résistances envers l’UE avec la résurgence de partis peu attachés aux principes démocratiques.

Le projet démocratique européen est incontestablement l’une des plus grandes ambitions politiques mais il demeure fragile s'il n'est pas réorienté "