Justus Lipsius EU Council
JLogan (CC BY-SA 3.0)

Communiqué de presse


fr | en

Conseil européen des 22 et 23 juin


Déclaration de Ska KELLER, Présidente du groupe verts-ALE :

« Les appels à la solidarité envers les réfugiés doivent se traduire par des actes. Il semblerait pourtant que les États, faute de s’entendre sur une répartition juste des demandeurs d’asile soient prêts à renoncer d’en débattre.

Par ailleurs, si les chefs d’État et de gouvernement ne traitent pas les problèmes à la racine, c’est-à-dire les raisons qui poussent les gens à fuir les conflits et les violences pour se réfugier dans l’UE, ils n’iront nulle part.

Et ce n’est pas en augmentant les dépenses militaires qu’ils  agiront sur les causes. D’autant moins si l’idée est de priver les régions et les PME de fonds au profit de l’industrie de l’armement. Cent milliards d’euros, c’est le montant qui pourrait être économisé en faisant de la coopération militaire la règle et non l’exception. Des économies qui nous permettraient d’investir pour le développement durable, la démocratie et la prévention des conflits.

L’investissement est aussi nécessaire pour garantir la sécurité des Européens. Mais pour combattre le terrorisme et les causes de la radicalisation, la réponse n’est pas d’amonceler toujours plus de données personnelles. Nous avons besoin de plus de gens formés sur le terrain, y compris dans les rangs de la police.

Le chantier est colossal mais il est crucial pour l’Union de le mener à bien. »