Communiqué de presse


fr | en | de

Programme de travail de la Commission

Mauvais calibrage malgré les prétentions de mieux légiférer


 

A l'occasion du débat en plénière de ce mardi sur le programme de travail de la Commission européenne pour 2017,

Le Président du groupe Verts-ALE, Philippe LAMBERTS, a déclaré :

 “Avec 80% d’initiatives en moins comparativement au mandat précédent, la Commission sauve la face en donnant l’impression de se concentrer sur des dossiers majeurs.  Si l’accent est mis au bon endroit avec la proposition de pilier européen des droits sociaux, des objectifs climatiques conformes à l’accord de Paris, y compris pour le secteur automobile, ou encore des engagements sur la fiscalité dont l’assiette commune consolidée pour l’impôt sur les sociétés, l’exercice risque de s’arrêter là. Nous trouvons particulièrement déplorable qu’en dépit des rebondissements majeurs sur le CETA ou le TTIP, la Commission n’ait pas changé d’un iota son langage sur la politique commerciale européenne. De la même manière, on n’y trouve aucune proposition nouvelle pour remédier aux  scandales sur « Barroso » et « Kroes » au-delà des déclarations d’intention. »

Pour Bas EICKHOUT, Porte-Parole du groupe Verts-ALE sur le programme de travail de

« Alors que l’UE vient de ratifier l’accord de Paris et de réitérer ses engagements pour lutter contre le changement climatique, la Commission européenne semble vouloir affaiblir la directive sur l’écoconception visant à améliorer les performances énergétiques des équipements et appareils y compris ménagers. Une contradiction manifeste qui ne serait pas acceptable. »