La FIFA ne peut rester silencieuse. Alors que les stades russes seront remplis de supporters de football, plus de 150 prisonniers politiques rempliront les prisons de toute la Russie. La FIFA doit demander leur libération et lutter pour la liberté de tous ceux qui sont injustement emprisonnés.

Pour les amateurs de football du monde entier, nous demandons à la FIFA, à ses dirigeants et à ses organisations membres de ne pas faire de l’anti-jeu et d'engager avec les autorités russes un dialogue sur la situation des prisonniers politiques et des droits humains en Russie. Faites ce qui est bon pour le jeu et pour le fair-play. Défendez les oubliés!

Arrêtez de fermer les yeux sur les violations des droits de l’Homme!

PARTAGEZ