Press release


Protocole de Nagoya

L’enjeu commun prime sur les intérêts


Le règlement visant à transposer le Protocole de Nagoya sur la Biodiversité dans le droit de l’Union européenne a reçu le soutien du Parlement européen aujourd’hui. La députée européenne Sandrine BELIER, rapporteure pour le Parlement européen salue ce vote :  

"Il s’agit du premier instrument européen pour la biodiversité depuis plus de 20 ans et la mise en place du réseau Natura 2000 (Directive Habitats). Le rapport tel que voté par l’ensemble de mes collègues constitue une véritable avancée. Il permet un renforcement du partage de bénéfices issus de l’utilisation des ressources génétiques pour la préservation de la biodiversité. Il offre une meilleure traçabilité tout au long de la chaine d’utilisation de la recherche à la commercialisation. Il met également en place un mécanisme de lutte contre la biopiraterie en interdisant dans l’Union européenne toute utilisation de ressources génétiques qui aurait été acquises illégalement." 

L'eurodéputée EELV ajoute :  

"En tant qu'élus européens, nous devions donc faire face à nos responsabilités et nous assurer qu’un partage juste et équitable des bénéfices soit effectif afin de permettre la préservation de la biodiversité. Le Parlement européen a résisté aux manœuvres de dernière minute visant à affaiblir le contenu du rapport et menaçant la présence de l’Union européenne à la table des négociations."

"Un an avant la prochaine conférence internationale sur la biodiversité à Séoul, le Parlement européen adresse un signal fort à la communauté mondiale et à l’Union européenne pour le respect de nos engagements internationaux en faveur de la biodiversité. Les négociations avec la Commission et le Conseil devront respecter ce choix exprimés par les représentants du peuple européen."


Please share