Document


fr | en

Nucléaire en Europe

Une triste réalité, un péril pour les citoyens


En 2016, 127 réacteurs nucléaires étaient en activité dans l’Europe des 28 - ce qui représente près d’un tiers du total mondial.


La moitié des États membres n’ont jamais eu recours à l’énergie nucléaire ou ont décidé de s’en passer, comme l’Allemagne a décidé de le faire à la suite de la catastrophe de Fukushima. En 2016, l’âge moyen des réacteurs nucléaires européens était de 31,4 ans, chiffre qui ne cesse d’augmenter.


Plus de la moitié des centrales nucléaires sont en activité depuis plus de 30 ans alors qu’elles ont une durée d’activité initialement prévue pour 40 ans. Et plus ces centrales se font vieillissantes, plus elles deviennent dangereuses : les matériaux se fragilisent - une dégradation qui s’accélère du fait de l’exposition aux radiations - et les normes de sécurité sont devenues obsolètes alors même que des composants de sécurité primaires sont irremplaçables. La fréquence des incidents s’en trouve accrue et nous rapproche de l’imminence d’un accident grave.


L’ensemble de ces faits, cumulés à des révélations sur l’existence de composants défectueux et des contrôles trop laxistes par les autorités compétentes, ne peuvent que provoquer une consternation et des craintes croissantes.
 

Nuclear power in Europe

A threat to citizens


In 2016, there were 127 operating nuclear power plants (NPP) in the EU28 - about a third of the world’s total.

Half of the EU’s member states either never used nuclear power or decided to phase out their share of nuclear power, like Germany. The average age of a European NPP was 31.4 years old in 2016 and is steadily increasing.


More than half of Europe´s NPP have been operating for more than 30 years. As they get older, NPPs become riskier: the material becomes brittle - a process that is accelerated due to its constant exposure to radiation - and security standards become outdated. While security relevant components may fail at any time and not all materials can be exchanged, thereby increasing the frequency of incidents and, as a consequence, imminent risks.


In addition, revelations about faulty components and NPPs operating with reduced security, as well as cover-ups and lax controls by authorities, are causing increasing dismay.


Personne de contact

Téléphone Bruxelles
+32-2-2843047
Téléphone Bruxelles
+32-2-2843140
Téléphone Strasbourg
+33-3-88173691

Personne de contact

Téléphone Bruxelles
+32-2-2843047
Téléphone Bruxelles
+32-2-2843140
Téléphone Strasbourg
+33-3-88173691

Documents annexés


Leaflet - Nuclear in Europe

Merci de partager