Actualités


fr | en | de

L’équipe Juncker et la politique de l'emploi et des affaires sociales

L’eurodéputée écologiste Jean Lambert donne son avis sur la commissaire désignée Marianne Thyssen


 

Dans l'ensemble, êtes-vous satisfaite de la proposition de Jean-Claude Juncker ?

Dans l'ensemble, non. Ce n'est certainement pas la Commission «  la plus verte qu’on ait jamais vue » et je pense que certaines des candidatures défient toute logique. Je ne suis pas convaincue que la restructuration de la Commission entraînera une amélioration de la prise de décision : cela pourrait donner une Commission plus ‘fermée’ et moins transparente, surtout par rapport à la société civile.

Quelle est votre réaction à la désignation de Marianne Thyssen comme commissaire à l'emploi et aux affaires sociales ?

Contrairement à d'autres propositions de commissaire, celle de Marianne Thyssen pour l'emploi et les affaires sociales a une certaine crédibilité. Elle connait le Parlement européen et a été impliquée dans la réponse au semestre européen. Nous sentions qu'elle était ouverte à des propositions d’un point de vue social et vert et n’essayait pas d’imposer un projet prédéterminé.

Qu'en est-il de la structure du portefeuille de l'emploi et des affaires sociales ?

On doit encore me convaincre que le dialogue social ne doit plus faire partie de sphère de l'emploi et des affaires sociales. Il règne une certaine confusion par rapport à qui est responsable de la question cruciale de l'égalité dans la nouvelle structure. Le rabais de la formation continue à « l’éducation des adultes » est une interprétation très regrettable. Sur la question de la transformation durable de l'économie et de la société - un élément clé de la stratégie Europe 2020 - il n'est pas clair qui en est le responsable, à moins que le président lui-même ne le considère comme son rôle.

Si vous pouviez poser une question à Marianne Thyssen, quelle serait-elle ?

Comment allez-vous travailler avec d'autres commissaires pour veiller à ce que la transformation durable de l'économie et de la société soit maintenue et renforcée comme priorité de la Commission, afin que nous réalisions nos ambitions sur le climat, tout en assurant une plus grande justice sociale ?

Quelles autres questions pensez-vous qu'elle devra aborder lors de son audition ?

Comment pouvons-nous assurer une reprise riche en emplois - des emplois de qualité et des salaires décents, l'inclusion sociale, la réduction des inégalités ? Comment l'UE peut contribuer à la réduction, plutôt qu’a l’augmentation, de la pauvreté dans l'Union européenne ? Comment assurer que la dimension sociale ne soit pas reléguée à jouer les seconds rôles derrière la situation économique ? Comment l'UE peut-elle assurer une main-d'œuvre diversifiée ? Comment l'UE peut-elle contribuer à renforcer le dialogue social ? Comment faire pour supprimer les obstacles à la libre circulation des travailleurs ? Comment  délivrer une législation européenne cruciale sur le congé maternité, le temps de travail et le revenu minimum ?


Personne de contact

Téléphone Bruxelles
+32-2-2845507
Téléphone Strasbourg
+33-3-88175507

Député(e)s responsables

Merci de partager