fr | en | es
Actualités |

Emploi des jeunes

Mauvais message, mauvaise stratégie

Le Parlement européen votera mercredi prochain en séance plénière un rapport sur le chômage des jeunes, en réponse à des taux alarmants du chômage des jeunes dans l’Union Européenne. Toutefois, le groupe des Verts / ALE ne croit pas que ce rapport offre les bonnes solutions à la situation actuelle, c’est pourquoi le groupe proposera un rapport alternatif plus ambitieux, qui sera mis aux votes le même jour à Strasbourg.

Le groupe des Verts / ALE croit fermement que dire aux jeunes « Faites plus d’efforts et nous vous offrirons de meilleures formations » n'est pas une réponse à la hauteur du défi. Les États membres et l'UE doivent aller plus loin, chercher réellement à créer des emplois pour les jeunes et mettre fin immédiatement à toutes les mesures qui vont à l'encontre de ces créations d’emploi.

Les Verts / ALE s’étaient déjà abstenus lors du vote de la Commission de l’Emploi et des Affaires sociales, en raison d’une prise en compte insuffisante de mesures cruciales comme la création d'emplois et les droits humains. Ce rapport pourrait même être considéré comme un pas en arrière, si on le compare au rapport de 2009 sur l'emploi des jeunes de la députée Verte / ALE Emilie Turunen. Même si au cours des négociations nos députés ont réussi à inclure quelques bons éléments écologistes, notamment une formulation ferme sur la lutte contre les discriminations, la mention de l'impact négatif des mesures de crise, ainsi que la nécessité d'un plan de secours d'un an, le résultat est loin d'être adéquat. Raül Romeva i Rueda, porte-parole Verts / ALE sur les questions de la jeunesse, a déclaré :

« Cette résolution est insuffisante, et les réponses qu’il met en avant sont inacceptables : adaptation des programmes des établissements d'enseignement aux besoins du marché du travail, ou encore mesures pour se concentrer uniquement sur l'éducation et la formation de haut niveau. Le message « Faites plus d’efforts et nous vous offrirons de meilleures formations » n'est pas ce que les jeunes ont besoin d'entendre, car c’est ignorer le fait qu'il n’y a tout simplement pas assez d'emplois, en raison de décisions erronées, ainsi que de l'absence des jeunes dans les processus de décision de politiques qui affectent leur vie. Ils ont besoin d'entendre que nous les soutenons, et que nous allons veiller à ce qu'ils puissent eux aussi bénéficier d'un emploi et de conditions de vie décentes : emplois, égalité des droits et des chances".

Puisque le groupe des Verts / ALE estime que dans le contexte actuel de crise aigüe, ce rapport est encore plus faible que le rapport de 2009, et qu’il ne parvient pas à fournir des mesures concrètes en réponse aux chiffres épouvantables sur le chômage des jeunes en Europe, ils ont décidé de présenter des alternatives politiques dans une résolution séparée. Selon l'eurodéputée verte Karima Delli, membre de la commission de l’Emploi et des affaires sociales :

« Il est urgent de s'attaquer au chômage des jeunes maintenant, et il faut le faire correctement. Nous devons mettre immédiatement fin aux mesures d'austérité qui augmentent le chômage des jeunes et l'exclusion sociale. Nous devons nous concentrer sur la création d'emplois, mais sans oublier l'aspect qualitatif de cet emploi, c’est-à-dire un travail décent et le respect du droit du travail, surtout pour les jeunes. Enfin, nous ne pouvons pas exclure les jeunes de l'élaboration des politiques qui les affectent : les jeunes doivent pouvoir être les acteurs de leur propre destin. »

Recommandé

Opinion

Nous avons désespérément besoin d’une action plus fort…

Événement

LE SOCLE EUROPÉEN DES DROITS SOCIAUX : L’OUTIL D’UNE T…

Communiqué de presse

Feu vert pour l’instrument financier de relance durabl…

Document

Pour un cadre européen sur le salaire minimum

Député(e)s responsables

Karima Delli
Karima Delli
Député-e

Merci de partager