Communiqué de presse


fr | en | de

Marché unique numérique

Une avancée timide de la Commission qui ne solutionne pas le problème du géo-blocage


Déclaration de Julia REDA, Porte-Parole du groupe Verts-ALE sur l'agenda numérique, suite à la présentation du «paquet législatif pour lutter contre le géo-blocage» de la Commission européenne.

"Avec cette proposition et, contrairement à ce qu'elle prétend, la Commission ne répond pas au problème du géo-blocage. Le géo-blocage auquel sont confrontés les utilisateurs à chaque fois qu'ils reçoivent un message leur indiquant qu'une vidéo n'est pas disponible dans leur pays ne sera pas résolu avec cette législation. Une règlementation contre le géo-blocage ne couvrant pas les contenus vidéo en ligne n'atteint pas son objectif.

Les mesures proposées contre les prix discriminatoires pratiqués sur les sites de commerce en ligne sont, sans aucun doute, appréciables. Mais, de manière générale, il s'agit d'un progrès minime comparé à tous ceux qu'il faudrait faire et la Commission ne répond pas aux attentes des citoyens européens qui demandent la suppression des frontières digitales.

Les barrières numériques entravent l'accès à la culture, en particulier pour les minorités culturelles, les migrants, les touristes et ceux qui étudient les langues. Autre revers du géo-blocage: la limitation de l'audience et du nombre de clients potentiels pour les artistes et les start-up européennes. Quant à l'industrie du film, il serait bon de prévoir une période de transition pendant laquelle l'aider en vue d'aboutir à un modèle ne nécessitant plus le géo-blocage et permettant un rayonnement des films européens au sein de l'UE."