fr | en | de
string(3) "198"
Communiqué de presse |

UE-Climat

Selon une nouvelle étude, l'UE doit rapidement augmenter son objectif de réduction d'émissions

Le Groupe des Verts/ALE au Parlement européen a rendu publique une nouvelle étude du centre de recherche indépendant CE Delft montrant pourquoi l'Union européenne doit aller au-delà d'un objectif de réduction de ses émissions de 20% d'ici 2020. Cette publication coïncide aujourd'hui avec la réunion du Conseil des ministres européens de l'environnement, qui discutent des conditions d'un passage à un objectif de 30%.

Selon Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie :

" L'UE doit rapidement passer à un objectif inconditionnel de réduction de 30% d'ici 2020 par rapport à 1990. C'est un message clair de l'étude de CE Delft, qui fait écho à d'autres recherches récentes.

Les ministres de l'environnement, qui se rencontrent aujourd'hui, risquent de poursuivre les mêmes tergiversations sur cet objectif engagées depuis trois ans ! Ils devraient malheureusement conclure en demandant à la Commission européenne d'étudier les conditions de passage à un objectif plus ambitieux. Cette étude est inutile : il y a d'ores et déjà une profusion d'arguments pour augmenter dès maintenant l'objectif européen à 30%. Si ce n'est pas fait, non seulement l'UE sera en retard par rapport à certains de ses partenaires dans les négociations internationales, mais elle pourrait également mettre en danger ses politiques climatiques et manquer de nombreuses opportunités économiques ".

Les éléments clefs de l'étude de CE Delft sont : 

  • Dans le cadre d'un objectif de réduction des émissions des pays riches de 30%, comme demandé par l'UE, cette dernière devrait réduire ses émissions de 40%.
  • De nombreux pays ont promis des efforts de réductions d'émissions plus ambitieux que l'UE, notamment l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Norvège, la Suisse mais aussi la plupart des grands pays émergents.
  • Avec un objectif de 20%, l'UE pourrait n'avoir à réduire ses émissions domestiques en 2020 que de 4% par rapport au scénario " business as usual "
  • Atteindre l'objectif de 30% serait beaucoup moins coûteux que suggéré par les estimations de la Commission européenne à l'époque du paquet climat énergie.


Pour voir l'étude de CE Delft (en anglais uniquement);
http://www.stopclimatechange.net/fileadmin/bali/user_upload/docs/7213_finalreportSdB.pdf

Résumé de l'étude (en 1 page) (en anglais uniquement): http://www.stopclimatechange.net/fileadmin/bali/user_upload/docs/2010-3-15_EU_emissions_pathways_-_GreensEFA_summary.pdf

Recommandé

Communiqué de presse

Photo by Markus Spiske on Unsplash

Gouvernance économique de l’UE: Pour un nouveau Pacte …

Document

Credit : Andres Oliveira - Dreamstime

Finance verte et biodiversité: les dérives d’un marché…

Communiqué de presse

Les Verts/ALE appellent à une action plus rapide pour …

Communiqué de presse

Afghanistan : L'Union européenne doit assumer ses resp…

Merci de partager