Communiqué de presse


fr | en | de

Sécurité énergétique de l'UE

Les propositions de la Commission ne résoudront pas l'ébriété et la dépendance énergétique de l'UE


La Commission européenne a présenté aujourd'hui une communication sur la sécurité d'approvisionnement énergétique et la coopération internationale. Le Groupe des Verts/ALE considère que l'UE a besoin d'une autre approche de sa politique énergétique, tournée résolument vers l'avenir. Or, les propositions de la Commission ne définissent aucune stratégie pour réduire la dépendance aux énergies fossiles de l'UE.

Commentant la communication, Claude Turmes, député européen luxembourgeois, et rapporteur de la directive pour l'efficacité énergétique a déclaré:

"Plutôt que de chercher à libérer l'Europe de son addiction aux énergies fossiles, la Commission continue à entretenir notre dépendance énergétique.

L'Europe fait malheureusement une fois de plus le choix -archaïque- de se tourner vers les pays exportateurs d'énergies fossiles, en surestimant parfois leurs réserves (réserves qui subiront forcément l'augmentation de la demande intérieure d'énergie des pays producteurs, comme la Russie ou les pays du Sud de la Méditerranée ). Or, sans mesures d'efficacité énergétique, ces pays courent à l'épuisement énergétique.  "  

Yannick Jadot député européen du groupe Verts / ALE, estime pour sa part: "

"A l’heure où les prix de l’énergie s’envolent et où l’Europe s’inquiète pour sa sécurité énergétique, la Commission européenne perçoit toujours sa politique énergétique extérieure uniquement sous l’angle « produire plus » ou « construire plus » de gazoducs. Au contraire, la meilleure des sécurités consiste à consommer moins et à produire l'énergie localement. Il serait primordial que les Etats membres coordonnent leur politique énergétique extérieure, afin d'établir des partenariats avec des pays développant des technologies vertes, comme par exemple la Chine ou le Japon qui sont, eux, déjà à la pointe dans ce secteur et dans l'innovation et l'investissement vert. C'est aussi la réponse la plus appropriée pour accompagner les changements démocratiques et le développement économique au sud de la Méditerranée. Pour rappel, 20% d'efficacité énergétique en Europe d'ici 2020 équivaudrait à l'approvisionnement de quinze gazoducs Nabucco!

Efficacité énergétique et renouvelables doivent fonder la coopération énergétique de l'UE. C'est la seule réponse à la fois réaliste et responsable écologiquement, socialement et économiquement aux défis énergétiques fantastiques auxquels nous devons déjà faire face."