fr | de | en
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Soutenir les plus vulnérables et développer massivement les renouvelables

Prix de l'énergie/ Boîte à outils de la Commission européenne

La Commission européenne a dévoilé ce mercredi 13 octobre sa "boîte à outils" destinée aux gouvernements de l'UE pour lutter contre la hausse actuelle des prix de l'énergie. La boîte à outils proposée sera examinée par les chefs d'État et de gouvernement lors d'un sommet européen les 21 et 22 octobre.

Le Groupe des Verts/ALE appelle à soutenir les plus vulnérables et à poursuivre le développement des infrastructures d'énergie renouvelable, car cela permettra de combiner des solutions à court, moyen et long terme.

Marie Toussaint, membre Verts/ALE de la commission Industrie, Recherche et Énergie, commente :

« Les États membres peuvent et doivent mettre en œuvre des solutions sociales d'urgence pour répondre à la crise actuelle des prix de l'énergie. L'Union quant à elle doit accélérer la transition : les propositions au niveau européen doivent permettre de construire une Europe plus intégrée, moins dépendante des fluctuants cours des énergies fossiles. »

« Ne nous trompons pas de combat, n'offrons pas un boulevard au nucléaire via des réformes du marché de l’électricité qui auraient vocation à le promouvoir : il reste plus cher sur les marchés de gros que les énergies renouvelables. »

« L’Europe doit injecter massivement de l’argent public dans le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, et cesser de toute urgence de subventionner et faciliter le déploiement des fossiles. Comment accepter par exemple qu’en parallèle de cette crise liée aux prix du gaz, l’UE puisse s’apprêter à nous proposer une liste de projets prioritaires (liste PCI) contenant encore des projets gaziers ? Attaquons-nous à la racine du problème : oui, sortir de la dépendance aux fossiles est un projet politique majeur, porteur de plus de justice sociale et environnementale. »

Damien Carême, membre Verts/ALE de la commission Industrie, Recherche et Énergie, commente :

« Il faut résoudre cette crise des prix de l'énergie en agissant rapidement sur deux volets fondamentaux : l'aide aux ménages les plus vulnérables et le développement massif des renouvelables pour sortir de notre dépendance à l'égard du gaz russe ou de l’uranium du Niger ou du Kazakhstan. »

« À court terme, nous avons donc besoin d'une aide directe pour les ménages à faibles revenus et les entreprises les plus touchées. Dans le même temps, nous devons accélérer la transition énergétique pour passer à 100 % d'énergies renouvelables d'ici 2040. Il est indispensable pour cela de renforcer l'efficacité énergétique : il faut un grand plan d'investissement dans le logement et le bâtiment comme le proposent les écologistes. »

« Emmanuel Macron souhaite tirer profit de cette crise pour promouvoir le nucléaire : c'est un cynisme dangereux qu'il faut dénoncer. Il faut contrer la désinformation sur le nucléaire : non, ce n'est pas une solution durable ! Contrairement à ce que défend le gouvernement français au niveau européen, le nucléaire n'a rien à faire dans la catégorie des investissements verts, autrement appelée "taxonomie européenne".  Il s'agit d'une technologie dangereuse, extrêmement coûteuse, qui ne résout pas notre dépendance énergétique tout en nous enfermant pendant des décennies dans une spirale d’investissements à perte au lieu d'investir là où notre avenir se situe : dans les énergies renouvelables et l'hydrogène vert. »

Recommandé

Communiqué de presse

Les Verts/ALE appellent au déploiement massif des éner…

Événement

Assembling Solar Panels

ÉVÉNEMENT EN LIGNE : POUR UNE REPRISE VERTE !

Opinion

Power plant/ CC0 patrick-hendry
Power plant/ CC0 patrick-hendry

Objectifs climatiques européens: Ça sent le gaz !

Événement

EURATOM, un Obstacle à une transition énergétique rapi…

Député(e)s responsables

Damien Carême
Damien Carême
Député-e
Marie Toussaint
Marie Toussaint
Député-e

Merci de partager