fr | en | de
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Guerre contre l'Ukraine: Les Verts-ALE réclament un embargo immédiat sur toutes les énergies fossiles

Les massacres et des atrocités perpétrés par la Russie en Ukraine ainsi que les sanctions de l'Union européenne contre la Russie font l’objet d’un débat en plénière ce mercredi 6 avril. Le Groupe des Verts/ALE a déposé un amendement réclamant un embargo immédiat et complet sur les importations de gaz, de pétrole, de charbon et de combustibles nucléaires en provenance de la Russie. Il demande également que les sanctions soient mises en oeuvre de manière cohérente ainsi que la directive contre le blanchiment d'argent.

Jeudi 7 avril, les députés adopteront une résolution sur les sanctions contre la Russie ainsi qu’une seconde sur la protection des enfants et des jeunes fuyant l'Ukraine.

Déclaration de Marie TOUSSAINT, Vice-Présidente du groupe des Verts-ALE, membre de la Commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie :

« Les images des massacres en Ukraine, à Boutcha ou ailleurs, sont insoutenables et disent la cruauté de la stratégie de guerre russe. Les crimes de guerre perpétrés en Ukraine devront être établis et portés devant une Cour. »

« Nous saluons les mesures annoncées et la décision de la Commission européenne d'interdire l'importation de charbon dans l'UE. Mais l’Europe peut et doit aller plus loin. Pour arrêter ces atrocités, pour que les Européens cessent de verser chaque jour plus de 700 millions d’euros à la Russie finançant indirectement cette guerre d’agression, il faut un embargo immédiat et complet sur toutes les importations de gaz, de pétrole, de charbon et de combustibles nucléaires en provenance de Russie. »

« Nous demandons également aux États membres de l'UE d’accélérer la mise en œuvre des sanctions adoptées. Certains États tardent en effet à les appliquer, notamment vis-à-vis des oligarques russes. »

Déclaration de Saskia BRICMONT, membre de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures et rapporteur fictif de la résolution sur la protection des enfants et des jeunes fuyant l'Ukraine:

« La mobilisation des citoyen.ne.s partout en Europe pour accueillir des centaines de milliers de réfugié.e.s ne peut remplacer la responsabilité des États. Nous appelons les États membres à présenter au plus vite des plans afin de relocaliser les réfugiés, d’assurer leurs transports et leur hébergement afin qu’ils bénéficient d’un accueil digne »

« Nous devons également assurer l’avenir de toute une jeunesse qui a soudainement vu son avenir compromis. L’UE doit étendre la garantie jeunesse, qui impose d’assurer une éducation et une formation à tou.te.s les jeunes, aux jeunes réfugié.e.s d’Ukraine sans discrimination. Cette mobilisation exceptionnelle et la mise en oeuvre de la directive de protection temporaire doivent servir d’exemples pour l'accueil des personnes réfugiées et migrantes de toute origine. »

Recommandé

Communiqué de presse

L’Union européenne enfin prête à interdire tous les pr…

Communiqué de presse

Le Parlement européen rejette un système d'échange de …

Communiqué de presse

Les eurodéputés votent pour mettre fin au moteur à com…

Communiqué de presse

European Council
European Council

EUCO : Accord conclu sur l'embargo partiel de l'UE sur…

Député(e)s responsables

Saskia Bricmont
Saskia Bricmont
Député-e
Marie Toussaint
Marie Toussaint
Vice-Président-e

Merci de partager