02 Lobby Transparency web

Communiqué de presse


fr | en | de

Les Verts-ALE demandent le report de la décharge budgétaire

Transparence dans les institutions /Nomination de Selmayr


Les Activités interdites de représentation d'intérêts de l'ancien président de la Commission Barroso, notamment la rencontre avec le commissaire Katainen ont fait l’objet d’un point inscrit in extremis à l’ordre du jour de la plénière d’hier tard dans la nuit.

La nomination de M. Selmayr ancien chef de cabinet de JC Juncker au poste de Secrétaire général de la Commission européenne, a également été évoquée.

Pour le groupe Verts-Ale, cette nomination doit être examinée par le Parlement européen. Les Verts-ALE demandent le report de la décharge budgétaire aussi longtemps que le Président de la Commission européenne n’aura pas fourni d’explications convaincantes sur le processus de nomination de M. Selmayr.

Par ailleurs, des amendements et une question* écrite prioritaire à la Commission européenne a été déposés.

Déclaration de José BOVÉ, membre de la Commission du contrôle budgétaire (CONT) :

« La Parlement doit user de son droit et refuser d’accorder à ce stade la décharge sur l'exécution du budget par la Commission européenne. Les députés ont tendance à oublier qu’ils ont l’obligation de veiller à ce que les dépenses des institutions soient justifiées et produisent des résultats. 

La transparence est partie intégrante d’un contrôle digne de ce nom. La concomitance de la nomination fulgurante de Selmayr avec les révélations relatives aux activités de lobbying de Barroso pour Goldman Sachs auprès du Commissaire Katainen tout comme la pension versée au Commissaire Cañete actuellement en poste, forcent le Parlement à prendre son rôle au sérieux. Du moins s’il entend défendre l’intérêt des contribuables européens. 

En Commission « contrôle budgétaire », nos collègues du S&D, de la GUE, de l’ALE et de l’EFDD nous soutiennent pour que CONT mène une enquête. Des amendements ainsi qu’une question écrite ont également été déposés. Enfin, nous demandons le report de la décharge budgétaire aussi longtemps que la Commission n’aura pas fourni d’explications.»