Photo by Keszthelyi Timi on Unsplash
fr | en | de
string(3) "198"
Communiqué de presse |

Les tentatives de chantage de la Hongrie montrent qu'il est urgent de supprimer les vétos nationaux

ECOFIN

Lors de la réunion ECOFIN des ministres de l'économie et des finances qui se tient aujourd'hui, le gouvernement hongrois a annoncé son intention de bloquer la décision concernant l'approbation d'une aide financière de 18 milliards d'euros à l'Ukraine. Les questions du taux minimum global d'imposition et de l'évaluation par la Commission du mécanisme de conditionnalité de l'État de droit pour la Hongrie ont été retirées de l'ordre du jour de la réunion. 

Déclaration de Philippe Lamberts, député européen et président des Verts/ALE: 
 
"Une fois encore, le gouvernement hongrois a bloqué l'aide supplémentaire dont l'Ukraine a besoin de toute urgence. Lors de la prochaine réunion de l'EUCO, les dirigeants de l'UE doivent s'opposer aux intimidations et au chantage d'Orbán. Nous ne pouvons pas permettre qu'une question aussi fondamentale que l'Etat de droit soit écartée chaque fois qu'un autocrate tel que Viktor Orbán tente de faire pression sur l'UE. 
 
"Le fait qu'Orbán soit prêt à ignorer les besoins de ses voisins ukrainiens montre qu'il ne se soucie que de préserver ses propres intérêts. L'accord sur le taux d'imposition minimum est en négociation depuis plus d'un an et est absolument nécessaire. Pourtant, tant que nous aurons des vétos nationaux, Orban utilisera ce dossier et d’autres pour faire chanter le reste de l'Union."

En savoir plus:

Le sommet EUCO des chefs d'État et de gouvernement européens aura lieu les 15 et 16 décembre. 

Recommandé

Communiqué de presse

Communiqué de presse

Photo by Thomas Ellmenreich on Unsplash
Maltese flag

Communiqué de presse

Photo by Jannik on Unsplash
Barbed wire fence

Député(e)s responsables

Philippe Lamberts
Philippe Lamberts
Coprésident-e

Merci de partager