© Lya_Cattel
bool(false)
fr | en | de | it
Communiqué de presse |

Une interprétation douteuse de la loi à l’encontre d’une pêche durable

Politique commune de la pêche

Le groupe Verts/ALE a condamné le soutien de la majorité des députés au texte issu des trilogues sur le plan de gestion pluriannuel pour la mer du Nord. Alors que la politique commune de la pêche fixe une limite supérieure à l'intensité de pêche (appelée F-MSY), le plan de la mer du Nord autorise la pêche à des niveaux plus élevés que ceux autorisés par le règlement de base.

La Commission européenne et le Conseil avaient utilisé une interprétation douteuse des limites lors des négociations du plan de gestion pluriannuel pour la mer Baltique et l'ont à présent transposée à la mer du Nord. Il en résultera une pêche dépassant les niveaux durables et qui sera en contradiction avec les dispositions de la politique commune de la pêche. L’amendement déposé par les Verts/ALE afin de corriger cette situation a été rejeté.

Déclaration de Linnéa Engström, porte-parole des Verts/ALE pour la politique de la pêche:

"C'est une abdication complète. La politique commune de la pêche fixe des limites permettant de réguler l'intensité de la pêche. Aussi longtemps que le Conseil et la Commission estimeront que ces plafonds sont négociables, ils resteront lettres mortes.

Nous continuerons de réclamer des limites raisonnables pour la pêche afin de sauvegarder les stocks de poissons et garantir un avenir économique aux communautés qui en dépendent.".

Le mercredi 30 mai, le Parlement européen adoptera le rapport de Linnéa Engström qui élabore des propositions pour contrôler les importations de poissons vers l'UE. Il réclame que tous les produits importés soient conformes aux normes européennes de conservation et de gestion mais aussi que l'impact social, économique et environnemental de la pêche soit davantage pris en compte dans les accords de libre-échange.

Déclaration de la rapporteure, Linnéa Engström :

"Nous avons défini des mesures concrètes que l'UE permettant d’améliorer les normes relatives aux poissons importés. Nous voulons faire progresser les règles au niveau mondial, renforcer la confiance des consommateurs et garantir une concurrence équitable pour le secteur européen de la pêche. Le volume de poissons importés dans l'UE est colossal. Cela lui confère un poids appréciable sur le marché que nous devons utiliser pour renforcer les standards à travers le monde".

Recommandé

Opinion

Sunset over a crop field/ CC0 Federico Respini

La PAC doit être capable de répondre à nos défis !

Communiqué de presse

farmland©matt-benson

Ne ratons pas l’occasion de remettre à plat notre poli…

Document

© seastones.jpg

Le secteur de la pêche et la pandémie de Coronavirus

Communiqué de presse

@Erich Westendarp

La Commission de l'Agriculture adopte une position déc…

Député(e)s responsables

Linnéa Engström
Linnéa Engström
Député-e

Merci de partager