main-charbon - pixnio.jpg
fr | en | es | de
Communiqué de presse |

Dernier appel pour le charbon

Marché de l'électricité

Après 17 heures de négociations, le trilogue entre le Parlement, le Conseil et la Commission sur la directive et la conception du marché de l'électricité a été conclu. Bien qu'insuffisante pour respecter l'accord de Paris sur le climat, cette nouvelle législation constitue un pas dans la bonne direction pour en finir avec le charbon et permettre aux citoyens de devenir des acteurs du changement.

Déclaration de Florent Marcellesi, député EQUO et négociateur pour le groupe Verts/ALE :

"Nous venons de franchir une étape importante pour sortir de l'ère du charbon et entrer dans celle des énergies renouvelables.

Bien qu'il faille encore travailler pour parvenir à respecter l'accord de Paris sur le climat, nous avons réussi, pour la première fois, à imposer des limites législatives au marché de capacité. En particulier, les subventions allouées aux centrales à charbon existantes ne seront plus autorisées au sein de l'UE après la mi-2025. Le parlement européen peut se féliciter d'avoir su imposer cette date butoir. En plus d'être un signal positif pour la transition écologique, celle-ci offre aux investisseurs, aux travailleurs et aux citoyens la prévisibilité indispensable pour élaborer un avenir sans charbon.

Nous regrettons cependant, qu'en dépit des avertissements des experts climatiques de l'ONU, une minorité conservatrice ne nous ait pas permis d'introduire une limite de  pollution de 550 gCO2/kwh pour les contrats signés avant que la législation n'entre en vigueur. Ceci n'est autre qu'une licence gratuite pour continuer à polluer malgré l'impact sur le climat et la santé publique.

Grâce à cet accord, nous mettons les communautés énergétiques citoyennes au coeur de la transition énergétique. Les citoyens seront les protagonistes et les moteurs du changement puisqu'ils pourront plus facilement produire, consommer, vendre, stocker et partager l'énergie renouvelable. Par ailleurs, en vertu du mécanisme de distribution prioritaire continue, les petites installations de production d'énergie renouvelable seront protégées au lieu de se retrouver totalement exposées au marché.

Nous continuerons à lutter pour une politique énergétique européenne beaucoup plus ambitieuse. Mais le message d'aujourd'hui est clair : il s'agit bien d'un "dernier appel" pour le charbon."

Recommandé

Communiqué de presse

Taxonomie : les critères d'investissement durable sont…

Communiqué de presse

Charte de l’Énergie

Communiqué de presse

Erich Westendarp from Pixabay

Une occasion manquée pour l'hydrogène 100 % vert

Communiqué de presse

© Ratfink1973 Pixabay

Un grand pas en avant dans la transformation de la BEI…

Député(e)s responsables

Florent Marcellesi
Florent Marcellesi
Député-e

Merci de partager