REJOIGNEZ LA CAMPAGNE

DÉFENDRE NOS DROITS NUMÉRIQUES

Aidez-nous à améliorer la proposition relative à la législation sur les services numériques (DSA) et législation sur les marchés numériques (DMA) en apportant vos commentaires et suggestions sur la proposition de la Commission. Votre contribution sera précieuse pour notre travail et nos amendements au Parlement européen.

 

La discussion sera clôturée le dimanche 23 mai à minuit.

NOUS VOULONS UN INTERNET DÉMOCRATIQUE !

L'internet a donné aux citoyen.ne.s la possibilité de se connecter les un.e.s aux autres, de s'exprimer en ligne et d'accéder à des connaissances et à des informations d'un simple clic. Nous voulons nous assurer que l'internet soit un espace démocratique où les citoyen.ne.s se sentent en sécurité et puissent partager du contenu librement.

Cependant, la législation européenne régissant l'internet n'a pas été mise à jour depuis 20 ans, et certaines grandes entreprises technologiques en sont venues à dominer la sphère en ligne, en prenant le contrôle de ce que les citoyen.ne.s disent et de qui peut le lire.

La Commission européenne a récemment présenté l'Acte sur les services numériques (DSA), une législation européenne qui fixera de nouvelles règles pour les services numériques et les entreprises qui dominent le marché comme Facebook, Google et autres, ce qui nous donne une occasion unique de commencer à résoudre certains des problèmes sociétaux que les grandes entreprises technologiques causent aujourd'hui. Ces nouvelles règles vont façonner l'internet pour les années à venir et pourraient bien finir par établir une nouvelle norme mondiale.

RÉFORMER LES RÈGLES

Les communications en ligne ont l'immense potentiel de permettre à chacun.e de faire entendre sa voix, de se mobiliser et de se connecter au niveau mondial. Cependant, elles peuvent aussi représenter une réelle menace pour nos démocraties et nos économies, si l'internet est dominé par quelques conglomérats.

La DSA nous donne l'occasion de construire un meilleur internet, démocratique et sûr, où les intérêts commerciaux ne contrôlent pas le débat public. Nous devons nous assurer que les contenus illégaux sont mis hors ligne et que notre liberté d'expression est correctement protégée. La DSA nous permettra de retirer le pouvoir sur nos droits fondamentaux des mains des grandes entreprises pour le remettre aux mains des citoyens et de nos institutions démocratiques.

RESTEZ INFORMÉ.E.S

Restez informé.e.s de notre travail sur les droits numériques

SOUMETTEZ VOTRE HISTOIRE

Avez-vous, ou votre communauté, fait l'expérience d'une suppression injustifiée ou abusive de vos posts, comptes, annonces sur une plateforme en ligne ? Agissez, maintenant ! Partagez vos exemples ici.

Nous voulons dénoncer la censure des médias sociaux et les violations de la liberté d'expression en ligne. Nous rassemblons des exemples de cas où un discours légitime a été bloqué, supprimé ou déprécié.

Signalez les contenus et les suppressions de comptes.

NOS SOLUTIONS POUR UN INTERNET DÉMOCRATIQUE

L'Internet doit être centré sur la personne et toute règle future doit protéger les droits fondamentaux. En pratique, cela signifie :

  • Placer les droits et les libertés au cœur de la loi sur les services numériques : Nous devons veiller à ce que les contenus et les mécanismes de recours soient disponibles sur toutes les plateformes. Cela introduit une sécurité juridique et augmente la responsabilité des fournisseurs de services envers leurs utilisateurs.
  • Mettre fin à la censure automatisée : Les filtres de contenu automatisés ne peuvent pas garantir la protection des utilisateurs. Nous devons rejeter les procédures de modération de contenu basées sur des outils automatisés ou le filtrage du contenu en amont, car cela risque de bloquer de manière disproportionnée la liberté d'expression des personnes.
  • Mettre fin au capitalisme de la surveillance : les plateformes technologiques ont construit leur modèle économique sur la publicité, et plus particulièrement sur l'accumulation de quantités massives de données personnelles qu'elles revendent au plus offrant. Nous avons introduit dans les rapports de l'ASD un texte demandant l'interdiction de la publicité comportementale et du micro-ciblage. Cette mesure est nécessaire pour permettre aux utilisateurs de reprendre le contrôle de leurs données, pour garantir l'indépendance de la presse vis-à-vis des géants de la surveillance en ligne et pour protéger des élections libres et équitables.
  • Diversifier l'écosystème en ligne et garantir le choix de l'utilisateur : notre objectif est que les utilisateurs puissent communiquer entre eux par le biais de différents services (services de messagerie, réseaux sociaux, etc.), plutôt que d'être enfermés dans une seule plateforme dominante.
  • S'attaquer au modèle économique des grandes plateformes, qui contribue à la diffusion de contenus problématiques et illégaux : La diffusion de contenus illégaux devrait être contenue en introduisant un modèle de transparence à plusieurs niveaux et en donnant aux utilisateurs le contrôle des contenus qui leur sont proposés.

DERNIÈRES INFOS

Opinion

Why we need an internet that works for people and is led by people

Communiqué

La proposition de la Commission est un pas timide dans la bonne direction

Politique

Défendre vos droits en ligne

Article

Protéger les droits des personnes en ligne