REJOIGNEZ LA CAMPAGNE

Interdire le travail forcé et l'esclavage moderne !

NOTRE VISION - UN MONDE SANS TRAVAIL FORCÉ

On estime qu'environ 25 millions de personnes dans le monde sont soumises au travail forcé, obligées de travailler contre leur gré sous la menace d'une sanction. Les produits qu'elles fabriquent peuvent se retrouver sur le marché européen, faisant des citoyens européens des consommateurs involontaires et des contributeurs à cette exploitation. Il faut que cela cesse !

METTRE FIN À L'ESCLAVAGE MODERNE : INTERDIRE LES PRODUITS ISSUS DU TRAVAIL FORCÉ SUR LE MARCHÉ EUROPÉEN

L'UE doit faire le nécessaire pour que nous arrêtions d'alimenter la demande de travail forcé. Les produits issus du travail forcé n'ont pas leur place sur nos étagères. Nous avons besoin de règles européennes fortes pour empêcher ces produits d'entrer sur le marché européen.

Inscrivez-vous ci-dessous !

NOS PRINCIPALES REVENDICATIONS

  • Une interdiction d'importation dans l'UE des produits issus du travail forcé. Une interdiction similaire existe déjà aux États-Unis et au Canada. Elle devrait permettre aux autorités européennes d'empêcher les produits issus du travail forcé d'entrer sur le marché européen aux frontières. L'interdiction devrait être fondée sur les conventions de l'OIT et complétera les nouvelles règles de "diligence raisonnable" (qui obligent les entreprises à respecter les droits de l'homme et les normes environnementales dans leurs chaînes d'approvisionnement).
  • Des mesures correctives pour les travailleurs affectés par le travail forcé, payées et prises en charge par les entreprises responsables. Les conditions doivent être convenues avec les syndicats et fondées sur les normes internationales. Des mesures correctives doivent être proposées avant toute levée des restrictions à l'importation.
  • Une procédure de réclamation sûre et sécurisée. Les parties prenantes concernées par des produits fabriqués (en partie ou en totalité) avec du travail forcé doivent avoir le droit de déposer une plainte auprès des autorités compétentes sans crainte de représailles. Il devrait y avoir une procédure formalisée et sécurisée, ainsi qu'un système au niveau de l'UE pour garantir la transparence de toutes les procédures lancées.

Dernières infos

Communiqué

ILO Asia-Pacific

Les Verts/ALE se félicitent de la proposition de la Commission visant à rendre les entreprises responsables des violations des droits de l'homme et des atteintes à l'environnement.

Opinion

Shipping containers and cranes/ CC0 Ammiel JR
Shipping containers and cranes/ CC0 Ammiel JR

Let’s rebuild a fairer, greener and more sustainable trade policy

Politique

©francois-le-nguyen

Towards an EU import ban on forced labour and modern slavery

ÉTUDE

Credit : Lola Merce

Study commissioned by Anna Cavazzi on forced labour

Wébinaire

Ending modern day slavery: Towards an EU import ban on forced labour

étude

©chuttersnap

50 Billion Euros: Europe's Child Labour Footprint in 2019

Position

@frank-mckenna

Position paper of the Green MEPs of the International Trade Committee on the Review of the 15-point action plan